Retour à Blog

Vaccin contre la Covid-19 : comment soulager les effets secondaires courants ?

Pfizer, AstraZeneca, Moderna… Les trois sérums contre la Covid-19 disponibles en France peuvent, comme tous les vaccins, provoquer des effets indésirables après leur administration. Mais comment atténuer les sensations désagréables qu’ils peuvent engendrer ? On fait le point.

Après avoir reçu le vaccin contre la Covid-19, certains patients peuvent ressentir des effets indésirables. L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a listé les effets secondaires des formules Pfizer, Moderna et AstraZeneca. Si certaines réactions identifiées après la vaccination sont rares, d’autres sont observées de manière fréquente. Parmi les effets indésirables les plus courants, on retrouve : une réaction au point d’injection, des maux de tête, des douleurs musculaires et articulaires, de la fatigue, des nausées, de la fièvre, des vomissements et des frissons.

« Il n’est pas recommandé de prendre ces médicaments avant la vaccination dans le but d’essayer de prévenir les effets secondaires », a indiqué les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) sur son site. En revanche, il est possible de soulager les réactions provoquées par les vaccins contre le coronavirus après leur administration.

Vaccin contre la Covid-19 : les méthodes pour soulager les effets secondaires fréquents

Pour réduire la douleur et la gêne au site d’injection, les CDC recommande d’appliquer de la glace, plus précisément un gant de toilette propre, frais et humide, sur la zone douloureuse. Autre conseil : utiliser et bouger le bras où le sérum contre la Covid-19 a été injecté.

Il convient également de boire beaucoup d’eau et de porter des vêtements légers, selon les CDC. Cela permet d’éviter d’être déshydraté et donc d’aggraver les effets indésirables. Sur Business Insider, le Dr Sharon Nachman, cheffe du service des maladies infectieuses pédiatriques à l’hôpital pour enfants de Stony Brook (New York), a donné son astuce afin de savoir si l’on ne s’hydrate pas assez. « Si vous tirez la langue dans le miroir et que votre langue est blanche, vous n’êtes pas hydraté », a-t-elle précisé.

Elle a indiqué à Business Insider qu’une douche chaude peut permettre d’atténuer les douleurs musculaires. « C’est accessible à tous et relativement bon marché, et la plupart des gens se sentent mieux après », a-t-elle ajouté.

Comment atténuer les effets indésirables fréquents des vaccins contre la Covid-19 ?

Dans un document à destination des professionnels de santé paru en mars dernier, l’ANSM recommande de prendre du paracétamol « à la dose la plus faible et le moins longtemps possible » pour prendre en charge la fièvre et les douleurs.

La Haute Autorité de Santé (HAS) a également donné des conseils pour remédier à ces sensations désagréables. « Si nécessaire, un antalgique et/ou antipyrétique (par exemple un produit contenant du paracétamol) peut être utilisé afin de soulager les symptômes relatifs aux manifestations post-vaccinales », peut-on lire dans son rapport mis à jour le 18 février dernier.

Le Dr Mathieu Calafiore, médecin généraliste, a expliqué, lors de l’émission Allô Docteurs sur France 5, que la prise d’anti-inflammatoires est fortement déconseillée car ces médicaments pourraient diminuer la réaction du vaccin et le rendre moins efficace.

Selon l’ANSM, la fréquence des effets secondaires est plus importante après la deuxième injection. La cheffe du service des maladies infectieuses pédiatriques à l’hôpital pour enfants de Stony Brook a ainsi préconisé de prévoir éventuellement un jour d’arrêt maladie après avoir reçu la seconde dose du vaccin « car vous serez moins efficace au travail. »

Vaccin contre la Covid-19 : quand faut-il contacter son médecin ?

D’après les Centres américains pour la prévention et le contrôle des maladies, « dans la plupart des cas, un inconfort dû à la douleur ou à la fièvre est un signe normal, cela signifie que votre corps se protège. »

En revanche, il convient de contacter son médecin, si :

  • la douleur et la sensibilité au point d’injection s’aggravent 24 heures après la vaccination
  • les effets secondaires les plus courants sont inquiétants ou ne semblent pas disparaître après quelques jours
  • une réaction allergique grave se manifeste après avoir reçu le vaccin

Selon le Dr Sharon Nachman, la survenue d’une éruption cutanée, d’une sensibilité locale et d’une fièvre, au même moment, doit également amener le patient à consulter son médecin.

En cas de choc anaphylactique, à savoir la manifestation la plus sévère d’une réaction allergique, l’ANSM recommande d’appeler le SAMU (en composant le 15) ou le service de réanimation d’un établissement de santé.

« Dans l’attente des secours, la position du patient doit être adaptée à son état », spécifie l’autorité sanitaire. Si le patient a du mal à respirer, il convient le placer dans une position demi-assise. S’il fait un malaise mais qu’il est conscient, on opte pour la position « décubitus dorsal avec jambes surélevées. » Dans ce cas, la personne est allongée sur le dos et ses jambes sont surélevées. Si elle souffre d’un trouble de la conscience, on la met en position latérale de sécurité.

Laisser un commentaire

Retour à Blog