Reflux des hospitalisations, flambée de cas à Taïwan… le point sur le coronavirus

La situation en France

Le reflux de l’épidémie de Covid-19 observé depuis une quinzaine de jours a continué jeudi, avec une nouvelle légère diminution du nombre de malades hospitalisés, selon les chiffres publiés par les autorités sanitaires. Avec 59.760 cas positifs au variant Omicron enregistrés en 24 heures, la moyenne des sept derniers jours, qui lisse les à-coups statistiques, a chuté à 66.695 contaminations quotidiennes. Elle dépassait les 130.000 début avril.

A l’hôpital, le nombre de patients avec le Covid-19 a légèrement baissé, à 24.130, selon les données de Santé publique France, contre 24.430 mercredi et 25.179 il y a une semaine. La lente diminution se poursuit notamment dans les services de soins critiques, qui comptaient 1.629 malades du Covid, contre 1.658 mercredi et 1.677 il y a sept jours. L’épidémie a encore causé la mort de 116 personnes en 24 heures, portant le nombre total de décès en France à 145.711 en plus de deux ans.

Côté vaccination, quasiment pas de changement: 54,3 millions de personnes ont reçu au moins une dose (80,6% de la population totale) et 53,4 millions sont complètement vaccinées (79,2%), selon les chiffres du ministère de la Santé.

À Taïwan, plus de 10 000 cas en 24 heures après l’abandon du «zéro Covid»

Taïwan a enregistré jeudi plus de 10 000 nouvelles infections au coronavirus pour la première fois depuis le début de la pandémie, après la décision du gouvernement début avril d’abandonner sa stratégie « zéro Covid ». « Nous avons 11 353 infections locales, deux morts et 164 cas importés », a annoncé le ministre de la Santé Chen Shih-chung jeudi lors d’une conférence de presse.

Taïwan a conservé pendant les deux premières années de pandémie un faible taux de contamination grâce à une fermeture des frontières et des règles strictes de quarantaine. Une recrudescence l’an dernier avait entraîné une nouvelle mise en oeuvre des mesures de distanciations sociales, coûteuses pour l’économie, jusqu’à la fin de cette vague. Les infections reprennent désormais mais les dirigeants ont annoncé qu’ils suivraient l’exemple d’autres économies, comme Singapour, l’Australie ou la Nouvelle-Zélande, qui sont passées d’une stratégie de « zéro Covid » à l’acceptation d’une hausse des cas.

Selon le ministère taïwanais de la Santé, 99,7% des 51 504 cas enregistrés depuis le 1er janvier présentent pas ou peu de symptômes. Sept morts ont été rapportés durant cette période. « Nous sommes dans une phase où les cas vont certainement augmenter rapidement, ce qui est inévitable », a déclaré M. Chen. Le ministre a averti que le nombre d’infections pourrait plus que doubler pour atteindre 37 000 en une semaine.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.