Non, le patient de 47 ans en réa à cause du Covid filmé par RMC n’est pas un acteur

Retour à Blog

Non, le patient de 47 ans en réa à cause du Covid filmé par RMC n’est pas un acteur

L’interview d’un homme en réanimation lors d’un reportage de RMC dans un hôpital de Seine-Saint-Denis a provoqué l’incrédulité chez certains internautes. Le direction de l’hôpital «regrette l’acharnement sur les réseaux sociaux contre ce patient».
Le 17 mars, RMC diffuse un reportage tourné à l’hôpital Robert-Ballanger, à Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis pour constater le rajeunissement des patients admis en réanimation. Daniel, 47 ans, sous oxygène est interviewé sur son lit d’hôpital. Ce patient, sportif et sans antécédent, explique ne pas s’être inquiété au moment où il a appris qu’il avait contracté la maladie. «Je suis tombé de haut car je ne pensais pas du tout que j’allais subir tout ça», témoigne-t-il face à la caméra. Le reportage est ensuite repris sur BFM TV. La diffusion de ces quelques mots prononcés face à la caméra a provoqué de nombreuses réactions incrédules. Certains se refusant à croire qu’un patient admis en réanimation à cause du Covid soit réveillé et suffisamment en forme pour donner une interview.

Sur Twitter, un internaute assure notamment avoir eu l’hôpital qui lui aurait confirmé la supercherie. Cet homme qui se décrit lui-même comme ambulancier fait cependant une confusion entre RMC et BFM TV (toutes deux membres du groupe Altice). «J’ai réussi à avoir au téléphone l’hôpital Robert-Bellanger (sic) à Aulnay-sous-Bois… Ils m’ont dit qu’ils n’ont jamais vu de BFMÉRDIATV (sic) hier et ils ne connaissent pas Daniel 47 ans grand sportif en réa…», indique-t-il.

Contactée par CheckNews, la direction de l’hôpital confirme qu’une «équipe de RMC est venue tourner mardi [16 mars, ndlr]» et «regrette l’acharnement sur les réseaux sociaux sur ce patient qui est un vrai patient et avait donné son autorisation».

Alors que la suppression par la suite de la vidéo sur le site et la page Facebook de BFM TV a remis une pièce dans la machine ce week-end, l’hôpital explique qu’il s’agit d’une question d’autorisation. «Nous avions donné l’autorisation pour RMC uniquement», nous explique-t-on. «On a pris cette décision [de supprimer sur BFM, ndlr] après échanges avec l’hôpital», complète Yann Abback, directeur adjoint de la rédaction de RMC. «C’est un reportage RMC qui a également été publié sur le site de BFM dans un premier temps. Il n’est désormais visible que sur le site de RMC parce qu’il a été réalisé par des reporters de RMC pour la matinale diffusée sur RMC et RMC Découverte», détaille-t-il.

Sur le fond, Yann Abback balaie toute accusation de trucage. «Pour ce reportage, nous n’avons fait que notre travail en allant sur le terrain pour témoigner de la situation actuelle. Nous souhaitions faire un reportage sur cette nouvelle vague et notamment sur le rajeunissement des patients Covid à l’hôpital et en réanimation. Nous avons passé plusieurs heures dans ce service à Aulnay-sous-Bois, nous avons interrogé un médecin réanimateur puis le malade que nous avons diffusé dans le sujet. Cet homme a accepté de nous parler parce qu’il trouvait utile d’alerter. Lui-même ne pensait pas avoir un risque d’être hospitalisé vu son âge», développe-t-il.

Par ailleurs, rappelons que l’hospitalisation en réanimation ne se traduit pas systématiquement par une intubation au cours de laquelle le patient doit être sédaté, comme l’expliquent nos confrères du Monde dans un article sur le sujet. Les réanimateurs peuvent aussi pratiquer une «ventilation non invasive : il s’agit d’oxygéner les patients grâce à des masques ou des sondes dans les fosses nasales, avec un débit et une teneur en oxygène souvent limités. Les patients sont conscients», détaille le Monde.

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour à Blog