Les premiers vaccins d’AstraZeneca en Belgique le 7 février

AstraZeneca, dernier acteur en date dont le vaccin a été autorisé en Europe, a, comme ses concurrents Pfizer et Moderna, dû annoncer des retards de livraison.

Malgré ces contretemps, la task force continue à s’accrocher au planning qui prévoit que l’ensemble de la population ait au moins reçu une première injection d’ici septembre. «Les retards n’impactent pas la campagne de manière fondamentale pour l’instant», assure la co-responsable du groupe de travail, Sabine Stordeur.

«Cela s’explique par le fait que ces premières livraisons sont relativement limitées en nombre de doses. Il est par contre essentiel que les prochaines, plus importantes, ne soient pas retardées», précise le directeur de la task force Dirk Ramaekers.

Vu le nombre limité de doses, les nouvelles vaccinations sont «plafonnées» pour ne pas mettre en péril les deuxièmes injections, a encore rappelé Mme Stordeur.

Concernant les personnes qui pourront bénéficier en priorité du vaccin d’AstraZeneca, le Conseil supérieur de la Santé attend encore un rapport d’évaluation avant d’émettre sa recommandation. Celle-ci devrait tomber dans les prochains jours, afin que les premières doses puissent être administrées dès le début de la semaine suivante.

Laisser un commentaire

Connexion avec