La Corée du Nord pirate Pfizer pour obtenir des informations sur le vaccin


La Corée du Nord a tenté de pirater les serveurs du fabricant de médicaments américain Pfizer pour obtenir des informations technologiques sur le vaccin et le traitement contre le coronavirus de la société, selon l’agence de presse sud-coréenne Yonhap.

Le Service national du renseignement (NIS) « nous a informés de ce que la Corée du Nord avait tenté d’obtenir des technologies comprenant le vaccin et des traitements contre le Covid au moyen d’une cyberattaque pour pirater Pfizer », a déclaré aux journalistes le député sud-coréen Ha Tae-keung.
Selon les autorités de Pyongyang, la Corée du Nord n’a enregistré qu’un seul cas confirmé de coronavirus en juillet dernier. Mais le pays le plus fermé du monde ne serait pas totalement épargné. Selon l’OMS, plus de 6000 cas étaient jugés suspects en fin d’année dernière. La ville de Kaesong où le cas été répertorié a été placée en état d’urgence maximale et un confinement a été mis en place.

Laisser un commentaire

Connexion avec