Covid-19 : pour Macron, l’efficacité d’un confinement le week-end est « relative »

Le chef de l’État a affirmé devant des élus, mercredi, qu’un confinement le week-end sera compliqué à mettre en œuvre en Île-de-France.

Le chef de l’État s’est entretenu avec les élus de toute la France, dont plusieurs d’Île-de-France, mercredi 17 mars, rapporte France Bleu. Une rencontre qui permet d’en savoir un peu plus de l’opinion d’Emmanuel Macron concernant un confinement de la région parisienne. Selon un enregistrement qu’a pu se procurer la radio publique, le président de la République pense que « la vie dans cette région est quand même un peu différente, le confinement le week-end est une mesure qui est compliquée à prendre. On réfléchit à trouver les mesures adaptées, donner un horizon de temps ».

Il a ajouté : « On a des gens qui rentrent tous les soirs très tard chez eux, on ne peut pas les reconfiner du vendredi soir au dimanche soir, c’est une vie qui n’est pas possible. » Emmanuel Macron aurait évoqué des « mesures de freinage » et non pas un « confinement ». Il a aussi jugé l’efficacité des confinements locaux, comme on pu connaître les départements du Pas-de-Calais et des Alpes-Maritimes, de « relative ».

« Être dehors, c’est plutôt bon »

Les élus franciliens ont émis des inquiétudes en cas de confinement dur de la région la plus peuplée de France (plus de 12 millions d’habitants). « On a appris une chose par rapport au premier confinement, être dehors c’est plutôt bon, sauf si c’est pour boire de la bière dans des endroits communs », a répondu Emmanuel Macron. « Il faut qu’on permette aux citoyens d’avoir des mesures qui leur laisse reprendre le grand air », estime-t-il. Jean Castex, le Premier ministre, et Olivier Véran, le ministre de la Santé, tiennent une conférence de presse à 19 heures, ce jeudi, pour dévoiler les mesures prises pour freiner l’épidémie de Covid-19 en Île-de-France, mais aussi en Provence-Alpes-Côte d’Azur et dans les Hauts-de-France.

Laisser un commentaire

Connexion avec