Covid-19 : l’Espagne est-elle un «pays sûr», comme l’affirment ses autorités ?

Covid-19 : l’Espagne est-elle un «pays sûr», comme l’affirment ses autorités ?

Plusieurs Etats européens imposent des restrictions contre les voyageurs venant d’Espagne et déconseillent cette destination. La situation ne semble pas aussi dramatique.

Alors que plusieurs pays européens déconseillent à leurs ressortissants de se rendre en Catalogne ou en Espagne, le gouvernement de Pedro Sanchez tente de rassurer. Il faut dire que l’enjeu est important pour l’Espagne qui avait accueilli l’année dernière 83,7 millions de touristes, selon l’Institut national des statistiques espagnol (INE). Au regard de la situation épidémiologique du pays ibérique, la décision des pays européens est-elle justifiée ou exagérée?

Ce mardi, la porte-parole du gouvernement déclarait après un conseil des ministres que « l’Espagne est une destination sûre » et ajoutait que « toutes les personnes qui visitent le pays sont conscientes de la qualité de notre système de santé ».

« La situation est sous contrôle, les foyers sont localisés, ont été isolés et contrôlés », abondait dimanche le ministère des Affaires étrangères espagnol, après la décision britannique d’imposer une quatorzaine aux voyageurs revenant du pays ibérique.

Pedro Sanchez, dans un tweet publié lundi, faisait même le point sur la situation épidémiologique de son pays, tout en adressant une petite pique aux autorités britanniques. « Dans la majeure partie de l’Espagne, le niveau d’incidence du Covid-19 est bien plus bas que la moyenne européenne et que celui du Royaume-Uni », a-t-il écrit.

Une hausse des cas concentrée

« Il a raison », estime auprès du Parisien Mircea Sofonea, maître de conférences en épidémiologie à l’université de Montpellier (Hérault). « Il y a une forte hétérogénéité spatiale en Espagne, avec la Catalogne et l’Aragon qui concentrent l’essentiel des cas positifs. Pour le reste du pays, il n’y a pas une dynamique très différente du reste de l’Europe de l’Ouest.

Une affirmation confirmée par cette carte qui montre que la reprise de l’épidémie ne concerne qu’une partie du territoire espagnol. Néanmoins, il s’agit d’une région importante démographiquement et d’une destination touristique de poids. Ce qui n’est pas le cas du département français de la Mayenne, principal point de reprise de l’épidémie dans l’hexagone.

Covid-19 : l’Espagne est-elle un «pays sûr», comme l’affirment ses autorités ?

« Jeu diplomatique »

La réaction outre-Manche est peut-être « exagérée » mais qu’en est-il des propos de la porte-parole du gouvernement de Pedro Sanchez, qui assure que « l’Espagne est un pays sûr » ?

« Aucun pays n’est actuellement sûr en Europe », tranche Mircea Sofonea. Mais pour le spécialiste, il ne faut pas perdre de vue le « jeu diplomatique ». « L’économie espagnole, qui a été impactée par la première vague, repose énormément sur le tourisme. Il est donc normal qu’on ait une communication en ce sens de la part du gouvernement espagnol ». Le tourisme représente 12,5 % du PIB espagnol, deuxième secteur économique du pays derrière le commerce, selon la Mesa de Turismo.

Covid-19 : l’Espagne est-elle un «pays sûr», comme l’affirment ses autorités ?

« La perte économique du secteur est énorme et il n’y a de toute façon aucune manière de la sauver, estime Carlos Abella, président la Mesa de Turismo. L’année est d’ores et déjà perdue ».

« L’Espagne est pointée du doigt car c’est la première à connaître un retour de l’épidémie, mais d’autres pays suivront », conclut Mircea Sofonea. Une affirmation qui semble se confirmer, avec notamment le cas de l’ Allemagne, qui enregistre en moyenne 600 nouveaux cas par jour actuellement, ou de la Belgique, confrontée à un frémissement de l’épidémie.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.