Covid-19 : les hommes plus vulnérables que les femmes face au virus ?

Covid-19 : les hommes plus vulnérables que les femmes face au virus ?

Une nouvelle étude montre que les hommes sont plus touchés que les femmes par le nouveau coronavirus. Est-ce à dire que le vaccin pourrait être moins efficace pour eux ? C’est une question que se posent les spécialistes. La médecin Martine Perez fait le point.

En matière de Covid-19, les hommes incarnent plutôt le sexe faible. Ils sont plus souvent hospitalisés, plus souvent en réanimation et ils en meurent plus. Mais en outre, quand ils ont été contaminés par le virus, ils perdent plus rapidement que les femmes leurs anticorps protecteurs. C’est ce que vient de révéler une étude des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg et de l’Institut Pasteur, disponible sur le site de pré-publication medRxiv. Compte tenu de cette fragilité masculine, une question se pose : est-ce que le vaccin pourrait être moins efficace sur les hommes? C’est un sujet de préoccupation, même si, pour l’instant, personne ne peut répondre à cette question.

Pour mener à bien leur étude, les chercheurs se sont penchés sur 308 membres du personnel soignant à Strasbourg, pour qui la date exacte de la contamination était connue. « Nous avons examiné pour tous, au bout de 3 mois puis 6 mois après l’infection, la quantité d’anticorps et leur capacité à neutraliser le virus », explique le Pr Olivier Schwartz (unité virus et immunité) de l’Institut Pasteur, co-auteur de l’étude avec le Pr Samira Fafi-Kremmer. Cette surveillance a mis très rapidement en évidence des différences au fil des mois, entre les femmes et les hommes, avec pour ces derniers, une diminution plus rapide des anticorps neutralisants.

« Il y a probablement différentes explications à ce phénomène, précise le Pr Olivier Schwartz. Une des hypothèses possibles est génétique. On sait que le chromosome X influence l’immunité. Les femmes (XX) en ont deux. Cela conférerait aux femmes une réponse immunitaire légèrement différente de celle des hommes (XY) qui n’en ont qu’un seul. Les hormones pourraient aussi être responsables de ces constatations. » Enfin les facteurs environnementaux pourraient aussi être en cause. Les hommes auraient plus de comorbidités, notamment du fait d’une consommation d’alcool et de tabac supérieure en moyenne.

Sur 29 000 décès à l’hôpital, 59 % sont des hommes

Cette fragilité masculine particulière se retrouve tout au long de la maladie. Certes, il y a apparemment autant de femmes que d’hommes qui sont infectés par le virus du Covid-19. Mais selon les données hebdomadaires publiées par Santé Publique France, il apparaît que le sexe dit fort est surreprésenté dans l’hécatombe liée à l’épidémie, tant pour les admissions à l’hôpital, que pour celles en réanimation et que pour les décès. C’est d’ailleurs un phénomène observé dans d’autres pays.

Dans le dernier bilan en France publié il y a une semaine par les autorités sanitaires, il apparaît que parmi les 193 100 patients répertoriés ayant été hospitalisés pour Covid-19 depuis le 1er mars 2020, 53 % sont des hommes (âge moyen 72 ans). Et sur 29 000 décès à l’hôpital, 59 % le sont également. Pour ce qui est des admissions en soins intensifs, la situation est pire encore. La surveillance dans l’Hexagone grâce à un réseau de 226 services de réanimation, réactivée depuis le 5 octobre 2020, a permis de découvrir que parmi 1967 patients en soins intensifs, 72 % étaient des hommes (63 % ont plus de 65 ans).

A noter que dans cette analyse, 88 % des patients admis en réanimation présentaient au moins un autre facteur de risque, obésité, hypertension artérielle, diabète… Bien sûr, le simple fait d’être un homme ne suffit pas — heureusement — à vous conduire en réanimation. Mais ces données doivent inciter à une prudence redoublée. Si les personnes de plus de 60 ans doivent être très vigilantes et respecter les mesures barrière, les hommes de cette tranche d’âge devraient eux peut-être faire encore plus attention.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


%d blogueurs aiment cette page :