Covid-19 : les 7 maladies chroniques particulièrement à risque selon une étude

Retour à Blog

Covid-19 : les 7 maladies chroniques particulièrement à risque selon une étude

Dans la liste des personnes à risque face au coronavirus figure les personnes âgéesles femmes enceintes mais aussi les malades chroniques. Selon le projet de recherche publique de l’AP-HP, Compare, un tiers de la population française souffre de maladies chroniques. Cela signifie que 20 millions de patients sont plus susceptibles de contracter la Covid-19 et de développer des formes graves de la maladie.

D’après une étude réalisée par Epi-Phare, groupement scientifique constitué par l’Agence du médicament (ANSM) et l’Assurance Maladie (Cnam), sept affections présentent un sur-risque d’hospitalisation et de décès, en cas d’infection à la Covid-19. Pour identifier ces sept pathologies, les chercheurs ont mené leurs recherches auprès de 66 millions de personnes. Leurs travaux, portant sur la première vague de l’épidémie de Covid-19, ont étudié le lien entre 47 maladies chroniques et le risque de développer une forme sévère de la maladie.

Covid-19 : quelles sont les 7 maladies chroniques présentant des risques accrus de complications ?

Les résultats de l’étude, publiés ce 9 février, ont souligné que « la quasi-totalité des affections chroniques est associée à des risques accrus d’hospitalisation et de décès pour Covid-19, à l’exception de la dyslipidémie. » Selon les travaux, les patients les plus vulnérables face au virus sont ceux qui ont subi ou ceux qui souffrent de :

  • Trisomie 21 (7 fois plus de risque d’hospitalisation et 23 fois plus de risque de décès)
  • Retard mental (4 fois plus de risque d’hospitalisation et 7 fois plus de risque de décès)
  • Mucoviscidose (4 fois plus de risque d’hospitalisation et 6 fois plus de risque de décès)
  • Insuffisance rénale chronique terminale sous dialyse (4 fois plus de risque d’hospitalisation et 5 fois plus de risque de décès)
  • Cancer du poumon (3 fois plus de risque d’hospitalisation et 4 fois plus de risque de décès)
  • Transplantation rénale (5 fois plus de risque d’hospitalisation et 7 fois plus de risque de décès)
  • Transplantation du poumon (3 fois plus de risque d’hospitalisation et 6 fois plus de risque de décès)

Covid-19 : le sexe et l’âge, des caractéristiques qui augmentent les risques de complications

Les scientifiques ont confirmé que les personnes âgées sont de loin les plus fragiles face à la Covid-19. « Les risques d’être hospitalisé ou de décéder des suites de ce virus augmentent de façon exponentielle avec l’âge », ont-ils indiqué. Par rapport aux 40-44 ans, le risque d’hospitalisation est multiplié par 6 chez 80-86 ans et par 12 chez les 90 ans et plus. En ce qui concerne le risque de décès, il est multiplié par 100 chez les 80-84 ans et par 300 chez les 90 ans et plus.

L’étude a également confirmé que le sexe était un facteur de risque. Les chercheurs ont assuré que les hommes sont plus à risque d’hospitalisation et de décès pour Covid-19 que les femmes. « Enfin, l’étude montre que le lien entre indice de défavorisation et risque de formes graves de Covid-19 est fort chez les personnes de moins de 80 ans, avec un risque de décès multiplié par deux chez les plus défavorisés par rapport aux plus favorisés », peut-on lire dans les travaux.

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Connexion avec



Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour à Blog