Covid-19 : les 7 maladies chroniques particulièrement à risque selon une étude

Covid-19 : les 7 maladies chroniques particulièrement à risque selon une étude

Dans la liste des personnes à risque face au coronavirus figure les personnes âgéesles femmes enceintes mais aussi les malades chroniques. Selon le projet de recherche publique de l’AP-HP, Compare, un tiers de la population française souffre de maladies chroniques. Cela signifie que 20 millions de patients sont plus susceptibles de contracter la Covid-19 et de développer des formes graves de la maladie.

D’après une étude réalisée par Epi-Phare, groupement scientifique constitué par l’Agence du médicament (ANSM) et l’Assurance Maladie (Cnam), sept affections présentent un sur-risque d’hospitalisation et de décès, en cas d’infection à la Covid-19. Pour identifier ces sept pathologies, les chercheurs ont mené leurs recherches auprès de 66 millions de personnes. Leurs travaux, portant sur la première vague de l’épidémie de Covid-19, ont étudié le lien entre 47 maladies chroniques et le risque de développer une forme sévère de la maladie.

Covid-19 : quelles sont les 7 maladies chroniques présentant des risques accrus de complications ?

Les résultats de l’étude, publiés ce 9 février, ont souligné que « la quasi-totalité des affections chroniques est associée à des risques accrus d’hospitalisation et de décès pour Covid-19, à l’exception de la dyslipidémie. » Selon les travaux, les patients les plus vulnérables face au virus sont ceux qui ont subi ou ceux qui souffrent de :

  • Trisomie 21 (7 fois plus de risque d’hospitalisation et 23 fois plus de risque de décès)
  • Retard mental (4 fois plus de risque d’hospitalisation et 7 fois plus de risque de décès)
  • Mucoviscidose (4 fois plus de risque d’hospitalisation et 6 fois plus de risque de décès)
  • Insuffisance rénale chronique terminale sous dialyse (4 fois plus de risque d’hospitalisation et 5 fois plus de risque de décès)
  • Cancer du poumon (3 fois plus de risque d’hospitalisation et 4 fois plus de risque de décès)
  • Transplantation rénale (5 fois plus de risque d’hospitalisation et 7 fois plus de risque de décès)
  • Transplantation du poumon (3 fois plus de risque d’hospitalisation et 6 fois plus de risque de décès)

Covid-19 : le sexe et l’âge, des caractéristiques qui augmentent les risques de complications

Les scientifiques ont confirmé que les personnes âgées sont de loin les plus fragiles face à la Covid-19. « Les risques d’être hospitalisé ou de décéder des suites de ce virus augmentent de façon exponentielle avec l’âge », ont-ils indiqué. Par rapport aux 40-44 ans, le risque d’hospitalisation est multiplié par 6 chez 80-86 ans et par 12 chez les 90 ans et plus. En ce qui concerne le risque de décès, il est multiplié par 100 chez les 80-84 ans et par 300 chez les 90 ans et plus.

L’étude a également confirmé que le sexe était un facteur de risque. Les chercheurs ont assuré que les hommes sont plus à risque d’hospitalisation et de décès pour Covid-19 que les femmes. « Enfin, l’étude montre que le lien entre indice de défavorisation et risque de formes graves de Covid-19 est fort chez les personnes de moins de 80 ans, avec un risque de décès multiplié par deux chez les plus défavorisés par rapport aux plus favorisés », peut-on lire dans les travaux.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.