Covid-19 : l’émergence du variant indien en France, «une question de jours», selon Karine Lacombe

À l’heure où l’Elysée accueille un nouveau Conseil de défense qui pourrait sonner un assouplissement progressif des consignes sanitaires, l’approche du variant indien du Covid-19 invite à la retenue. « Le variant indien va arriver en France, c’est une question de jours », estime ce mercredi matin sur France Info l’infectiologue Karine Lacombe.

« C’est évident que ce variant va arriver, c’est une question de jours et il est probablement déjà en France », poursuit-elle. Les tests PCR, qui permettent de détecter ce variant, devraient prochainement donner l’alerte. Si le loup est déjà dans la bergerie, l’objectif est désormais de casser la chaîne de transmission pour éviter que ce variant, menaçant à plus d’un titre, ne se développe sur le territoire.

Un variant qui résiste aux vaccins

Ce variant du coronavirus effraie d’autant plus qu’il est un « double mutant ». « Il a en particulier deux mutations (NDLR, E484Q présente dans les variants sud-africain et brésilien, et L452R présente également dans le variant californien) qui pourraient entraîner une résistance à la vaccination voire au traitement comme les anticorps monoclonaux, explique Karine Lacombe. Ce sont des mutations qui sont apparues sur cette fameuse protéine Spike […] qui donne sa forme en couronne au virus », décrit-elle.

Par conséquent, le variant pourrait s’avérer résistant « à la vaccination ou aux traitements », indique l’infectiologue. « Les vaccins développés actuellement permettent de produire des anticorps contre cette protéine Spike, et quand elle est mutée les anticorps ne vont pas reconnaître cette protéine et la personne vaccinée pourrait malgré tout acquérir le virus et développer la maladie.

Les connaissances sur le variant indien, baptisé B.1.617, évoluent au fil des jours. Pour l’heure, aucun lien n’est établi entre son émergence et la dégradation récente de la situation épidémiologique en Inde, surtout imputée aux récents gigantesques rassemblements dans le pays.

La situation sanitaire de l’Inde se dégrade à la vitesse de l’éclair. La France pourrait durcir prochainement ses conditions d’accueil des voyageurs en provenance du deuxième pays le plus peuplé du monde, comme le sous-entendait dimanche sur France 3 le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian.

Laisser un commentaire

Connexion avec