Covid-19 : la vaccination ouverte à tous dès le 31 mai !

Tous les adultes en France vont pouvoir se faire vacciner contre le Covid-19 à partir du 31 mai, et dès lundi prochain 24 mai pour les professions les plus exposées, a annoncé jeudi Jean Castex. Initialement, la France avait fixé au 15 juin l’ouverture de la vaccination à tous les adultes.

« Le gouvernement a décidé à la demande du président de la République d’accélérer encore et c’est la raison pour laquelle à partir du 31 mai, donc largement en avance par rapport à ce que nous avions prévu, la vaccination sera ouverte à l’ensemble des Français et des Françaises majeurs », a dit le Premier ministre lors d’une visite dans un centre de vaccination à Gagny (Seine-Saint-Denis).

« Les mots d’ordre restent les mêmes, d’abord pas une seule dose ne doit être perdue, ensuite nous devons toujours avoir pour priorité les personnes les plus vulnérables, c’est-à-dire ceux qui sont âgés, ceux qui ont des pathologies, qui présentent des risques élevés de se retrouver en réanimation », a-t-il poursuivi.

Enseignants, policiers, gendarmes… éligibles dès le 24 mai

Cette ouverture sans critère d’âge sera anticipée au 24 mai pour les professionnels considérés comme plus exposés au virus du fait de leur activité, soit environ sept millions de personnes. Dans la liste publiée par Matignon figurent notamment les enseignants, policiers, gendarmes, chauffeurs routiers, conducteurs de bus, buralistes, chauffeurs de taxi et de VTC, agents d’entretien, salariés et chefs d’entreprise des commerces d’alimentation et du secteur des hôtels, cafés et restaurants.

La campagne vaccinale en France a commencé fin décembre 2020 avec une priorité accordée aux personnes les plus susceptibles de contracter des formes graves du COVID-19 et d’en mourir.

Elle a été progressivement élargie à de nouveaux publics, par étapes et avec l’accélération des livraisons de vaccins, et tous les adultes peuvent déjà depuis le 12 mai tenter de prendre un rendez-vous pour le lendemain en cas de doses inutilisées en fin de journée.

La France a atteint la semaine dernière son objectif de réaliser 20 millions de primo-injections à la mi-mai et elle vise désormais un objectif de 30 millions à la mi-juin.

Laisser un commentaire

Connexion avec