Covid-19: 73 experts appellent à supplémenter tout le monde en vitamine D

De la vitamine D pour tous! C’est le message de 73 experts francophones et de six sociétés savantes* qui nous engagent, quel que soit notre âge, à assurer un bon statut en vitamine D par supplémentation. Cette vitamine essentiellement synthétisée dans le derme sous l’effet des rayons du soleil, est transportée dans le foie et les reins où elle est transformée en hormone active. 40 à 50% de la population française est chroniquement en situation de carence. Réunis autour du Pr Cédric Annweiler, chef du service de Gériatrie au CHU d’Angers, et du Pr Jean-Claude Souberbielle, les signataires appellent à supplémenter la population française dans son ensemble, et pas uniquement les personnes âgées, pour mieux résister au Covid-19. Attention, cela ne remplace pas la vaccination, soulignent les experts.

Pourquoi se supplémenter?

Si la vitamine D est connue pour notamment soutenir le système immunitaire, cet appel s’appuie également sur un nombre croissant d’études scientifiques internationales observant qu’une supplémentation contribue à réduire l’infection par le Covid-19. Autre avantage loin d’être négligeable: elle diminue le risque de formes graves de la maladie, de passages en réanimation et de décès, qu’elle soit prise en prévention ou une fois la maladie déclarée. Ces études démontrent une action bénéfique au niveau de la défense des muqueuses respiratoires et des phénomènes inflammatoires de différents organes dont les poumons. Les personnes sans carence en vitamine D semblent ainsi mieux armées contre le virus et contre la survenue d’un syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA), souvent fatal. Les experts soulignent de plus que les principaux facteurs de risque de carence en vitamine D (âge avancé, obésité, maladies chroniques) sont très proches des facteurs de risque de formes graves de Covid-19. Une simple supplémentation suffit pour compenser une carence. Elle est sans danger, facile, peu coûteuse et prise en charge par l’Assurance maladie.

Comment se supplémenter?

Cette supplémentation est disponible en différents dosages, de quotidien à annuel, sous forme d’ampoules à boire, de gouttes ou comprimés. Le dosage préalable de la vitamine D dans le sang n’est généralement pas nécessaire sauf cas particulier (insuffisants rénaux chroniques etc).

Quand se supplémenter?

– Les experts recommandent une prise préventive, généralement d’une ampoule par mois, en période hivernale, lorsque la production naturelle de vitamine D par l’exposition de la peau au soleil est faible comme c’est le cas en France métropolitaine. – Elle est conseillée tout au long de l’année pour les personnes à risque d’hypovitaminose D: plus de 80 ans, personnes vivant en Ehpad ou obèses ou malades.

– Pour les malades du Covid-19, l’essai clinique COVIT-TRIAL, promu par le CHU d’Angers et labellisé « Priorité nationale de recherche », évalue actuellement l’effet sur le risque de décès par COVID-19 d’une forte dose administrée dès le diagnostic de COVID-19 comparé à une dose standard auprès de personnes âgées fragiles ayant contracté l’infection. Dix hôpitaux français et leurs EHPAD y participent. Les résultats sont attendus courant 2021.

* Six sociétés savantes françaises soutiennent cet appel: L’Association française de lutte antirhumatismale (AFLAR), la Société française d’endocrinologie (SFE), la Société française de gériatrie et gérontologie (SFGG), la Société française de pédiatrie (SFP), la Société française d’endocrinologie et diabétologie pédiatrique (SFEDP), la Société francophone de néphrologie dialyse et transplantation (SFNDT)

Laisser un commentaire

Connexion avec