Coronavirus : nouveaux cas en France, transmission du virus, carte

Coronavirus : nouveaux cas en France, transmission du virus, carte

CORONAVIRUS – L’épidémie de coronavirus touche désormais 63 pays dans le monde et a fait plus de 3000 morts. En France, plus de 130 cas sont recensés dans 12 régions. Gestes pour éviter la transmission, symptômes d’alerte, villes touchées, nombre de cas, carte en direct… Point de situation.

L‘épidémie de coronavirus Covid-19touche désormais 63 pays dans le monde. 7500 cas sont recensés en dehors de Chine contre 2000 il y a une semaine. Le nombre de morts dépasse les 3000 et près de 90 000 personnes sont contaminées par ce virus SARS-CoV-2. En France, plus de 130 cas sont recensés dans 12 régions dont 3 qui comptabilisent au moins 10 cas : les Hauts-de-France, l’Île-de-France et l’Auvergne-Rhône-Alpes. 

Dernières infos :

  • Deux de coronavirus sont déclarés à Montreuil (92). Selon le communiqué diffusé par le maire de la ville, il s’agit d’un père et de son enfant de 12 ans. Le père travaille dans un hôpital parisien où il a été en contact avec un porteur du virus. L’enfant est scolarisé au collège Paul-Eluard. Les élèves de sa classe doivent restés chez eux pendant 14 jours. 
  • Les voyages scolaires à l’étranger et dans les zones considérées comme à risque en France, en Haute-Savoie et dans l’Oise, sont suspendus jusqu’à nouvel ordre, a annoncé le ministère de l’Education nationale qui a mis à jour ses recommandations concernant la venue des enfants dans les écoles touchées. De plus, tous les voyages scolaires à l’étranger (en cours) doivent être interrompus.
  • Une réunion téléphonique du G7 des Finances et de l’Eurogroupe aura lieu mercredi 4 mars pour “une action concertée” contre le coronavirus.
  • L’Australie signale trois nouveaux cas de coronavirus lundi 2 mars.
  • 9 cas de coronavirus ont été détectés dans le Morbihan dimanche 1er mars.
  • Le salon du livre prévu à Paris du 20 au 23 mars est annulé.
  • 5 nouveaux cas de coronavirus liés aux précédents cas sont pris en charge par le CHU de Dijon le dimanche 1er mars, ce qui porte le nombre de cas confirmés à 10 en Bourgogne-Franche-Comté.
  • Les compagnies aériennes Delta Air Lines et American Airlines suspendent des vols entre des aéroports américains et Milan en raison de l’épidémie de coronavirus, 
  • En France ce dimanche 1er mars, un couple ayant récemment séjourné dans l’Oise a été diagnostiqué positif au coronavirus et a été immédiatement transféré dans un hôpital de Rennes, précise l’ARS de Bretagne. Et d’ajouter que les deux enfants du couple n’ont quant à eux pas été contaminés. 
  • Le musée du Louvre est resté fermé ce dimanche 1er mars en raison d’un droit de retrait voté par le personnel de l’établissement culturel, et ce en prévention d’une éventuelle propagation du virus mortel. Pour le moment, la réouverture du musée parisien n’est pas prévue et un Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail exceptionnel aura lieu lundi 2 mars. 
  • Première victime en Australie : un homme de 78 ans est décédé tôt ce dimanche 1er mars 2020 dans un hôpital de Perth, après avoir été contaminé. Selon les autorités sanitaires du pays, il aurait voyagé à bord du navire de croisière le “Diamond Princess” et aurait été mis en quarantaine au large du Japon.
  • La Corée du Sud est le deuxième pays qui compte le plus de cas d’infections au coronavirus : elle comptabilise 4212 infections dont 376 nouvelles contaminations et 26 morts. Moon Jae-in, le président de la Corée du Sud a insisté sur le fait qu’une “mobilisation totale” de son gouvernement pour contrer l’épidémie de coronavirus a été mise en place. 
  • Invité sur le Journal télévisé de TF1 samedi 29 février, Edouard Philippe a indiqué que les élections municipales ne seront pas annulées. “Elles auront lieu dans les meilleures conditions possibles. Notre objectif n’est ni de contraindre les campagnes municipales ni de contraindre le déroulement des élections municipales.”  
  • Le gouvernement a décrété le passage au stade 2 (sur un total de 3) du plan de prévention et de gestion défini par les autorités. Il a ainsi décidé d’annuler dans le département de l’Oise l’ensemble des rassemblements et de fermer les établissements scolaires des 8 communes les plus touchées, à compter du lundi 2 mars et jusqu’au 14 mars, indique la préfecture de l’Oise. Cela concerne 83 écoles primaires, 10 collèges et 9 lycées, soit 26 000 élèves qui devront suivre des cours à distance.  
  • Le maire de la Balme-de-Sillingy (Haute-Savoie) a été testé positif au coronavirus, a-t-il annoncé sur son compte Facebook samedi 29 au soir : “J’ai fait le test, ce soir, j’ai le résultat, je suis positif, je vais aller à l’hôpital rejoindre les 13 autres Balméens. Je vous en prie, soyez prudents, ne vous faites plus la bise, ne serrez plus des mains et déplacez vous que si vous en avez besoin“. Les écoles sont ainsi fermées dans la ville et les habitants doivent adopter les mêmes mesures que ceux de l’Oise (éviter les rassemblements…).
  • Trois soignants de l’hôpital Tenon a Paris ont été testés positifs au coronavirus. Ils auraient été contaminés par un patient originaire de l’Oise et hospitalisé depuis le 21 février dans l’établissement. Les deux premiers soignants testés positifs “ont été hospitalisés dans le service de maladies infectieuses de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière [à Paris, établissement de santé de référence. 
  • A Hong Kong, le chien d’une femme atteinte du coronavirus a été placé en quarantaine après que des échantillons prélevés sur l’animal aient été testés positifs au coronavirus.
  • 80% des formes de coronavirus sont toujours mineures, 15% de formes sévères et 5% de formes graves qui nécessitent le placement en réanimation. Aucune forme grave ni de décès n’est à déplorer chez des enfants.
  • La province de Hubei, berceau de l’épidémie en Chine représente encore 96% des cas de coronavirus.

Lavez-vous les mains toutes les heures, éternuez dans votre coude. Utilisez des mouchoirs à usage unique. Je recommande désormais, et pour une période qui reste à déterminer, d’éviter la poignée de main.” 

Coronavirus en France : 130 personnes ont été contaminées

Les cas de contamination au coronavirus en France ont connu une nouvelle augmentation le 1er mars avec la barrière des 130 personnes contaminées sur le territoire depuis le début de l’épidémie, a indiqué le Pr Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé lors d’un point sur la situation en France. Depuis, de nouveaux cas ont été annoncés à Montreuil notamment. Dans ce contexte, le gouvernement a décidé d’annuler tous les événements de plus de 5000 personnes et de fermer des écoles dans certaines villes de l’Oise et de Haute-Savoie, particulièrement touchées par l’épidémie. 

  • 116 patients sont hospitalisés pour des raisons d’isolement dont 9 en situation clinique grave, 
  • 12 personnes ont été soignées et sont sorties de l’hôpital. 
  • 2 patients sont décédés, un patient chinois de 80 ans le 14 février à Paris et un Français de 60 ans le 26 février dans l’Oise.

La France est dans le stade 2 de l’épidémie suite à l’apparition de chaîne de transmission du virus. L’objectif est toujours de freiner la diffusion du virus et de protéger les zones non ou peu touchées. Les autorités recommandent de reporter les voyages non indispensables surtout hors de l’Union européenne. Les personnes les plus fragiles sont les plus âgées, atteintes de pathologies chroniques, immuno-déprimées.

Reporter les voyages non indispensables surtout hors de l’Union européenne.

• Où sont localisés les cas en France ?

  • 2 cas à Montreuil sont annoncés lundi 2 mars.
  • 5 nouveaux cas de coronavirus liés aux précédents cas sont pris en charge par le CHU de Dijon le dimanche 1er mars, ce qui porte le nombre de cas confirmés à 10 en Bourgogne-Franche-Comté.
  • 47 cas dans l’Oise (6 communes touchées : Creil, Crépy-en-Valois, Vaumoise, Lamorlaye, Lagny-le-Sec, La Croix Saint-Ouen, une commune proche de Compiègne et 3 par précaution, Montataire, Viliers-Saint-Paul et Nogent-sur-Oise). Il s’agit de contacts professionnels ou familiaux. Ces personnes sont notamment hospitalisées à Nantes, Lille, Dijon, Béjin à Saint-Mandé, Compiègne et Tenon. Certaines écoles de l’Oise seront fermées à partir du lundi 2 mars. 
  • un autre regroupement de 9 cas est identifié en Haute-Savoie, à La Balme près d’Annecy.  
  • deux personnes infectées à Rennes : un pompier professionnel et sa conjointe qui ont séjourné dans l’Oise
  • 11 personnes ayant participé à un voyage organisé en Egypte.
  • 2 cas isolés à Montpellier
  • Un cas isolé à Bichat (Paris), de retour d’Italie.
  • 1 cas à Nice, une femme revenant de Milan.

Les mesures mises en place par le gouvernement sont :

  • Augmentation des capacités de diagnostic biologique, la capacité est désormais de 1500 tests par jour contre 400 avant l’arrivée du coronavirus. Dès la semaine du 24 février, plusieurs milliers de tests pourront être réalisés quotidiennement pour répondre au besoin.
  • Mise à disposition d’un guide questions-réponses à destination de tous les professionnels de santé. 
  • Commande de plusieurs millions de masques FFP2 pour les professionnels de santé.
  • 138 établissements de santé peuvent accueillir les malades du coronavirus.
  • Un hôpital de référence a été désigné dans chacun des départements et régions d’outre-mer.
  • Mise en place d’un numéro vert pour toutes questions sur le coronavirus : 0.800.130.000 (appel gratuit).
  • Le gouvernement a décidé d’annuler dans le département de l’Oise l’ensemble des rassemblements, de fermer les établissements scolaires des 5 communes les plus touchées. 
  • Les écoles sont aussi fermées à La Balme en Haute-Savoie et les habitants doivent adopter les mêmes mesures que ceux de l’Oise (éviter les rassemblements…).
  • Les rassemblements de plus de 5000 personnes confinées dans un même endroit sont annulés : le semi-marathon de Paris, le carnaval d’Annecy, le salon de l’Agriculture ferme prématurément ses portes le 29 février au soir.

Les recommandations pour les personnes revenant de Chine (Chine continentale, Hong Kong, Macao), de Singapour, de Corée du Sud, ou des régions de Lombardie et de Vénétie en Italie : 

Dans les 14 jours suivant le retour :

  • Surveillez votre température 2 fois par jour ;
  • Surveillez l’apparition de symptômes d’infection respiratoire (toux, difficultés à respirer…) ;
  • Portez un masque chirurgical lorsque vous êtes en face d’une autre personne et lorsque vous devez sortir ;
  • Lavez-vous les mains régulièrement ou utilisez une solution hydro-alcoolique ;
  • Évitez tout contact avec les personnes fragiles (femmes enceintes, malades chroniques, personnes âgées…) ;
  • Évitez de fréquenter des lieux où se trouvent des personnes fragiles (hôpitaux, maternités, structures d’hébergement pour personnes âgées…) ;
  • Évitez toute sortie non indispensable (grands rassemblements, restaurants, cinéma…).

Quelles mesures en cas de voyage et dans les aéroports français ?

L’épidémie de coronavirus complique les déplacements à l’étranger. Le gouvernement déconseille les voyages en Chine et recommande de reporter les voyages non indispensables surtout hors de l’Union européenne. Plusieurs conseils aux voyageurs sont affichés dans les aéroports : ne pas manger de viande crue, se laver les mains, ne pas toucher d’animaux… La mise en place de portails thermiques pour détecter la température des voyageurs n’est pas envisagée en France alors qu’elle existe dans d’autres pays en raison d”une “absence d’efficacité” a expliqué le Pr Jérôme Salomon, “On n’a jamais réussi à capter la majorité des cas par ce dispositif. Ce n’est pas la bonne technique, ça rassure visuellement mais le dispositif doit être beaucoup plus fin, la vraie réponse est soignante : pouvoir examiner et tester un patient à l’aéroport”.

Faut-il mettre un masque en France ?

Le port du masque chirurgical est recommandé si vous avez séjourné en Chine (Chine continentale, Hong Kong, Macao), à Singapour, en Corée du Sud, en Iran, ou dans les régions de Lombardie et de Vénétie en Italie, pendant les 14 jours suivant leur retour. Il est également recommandé si vous êtes malades pour éviter de diffuser la maladie par voie aérienne. Il n’est pas recommandé dans les autres cas.

  • Les masques dits chirurgicaux sont des masques anti projections qui protègent les autres de vos symptômes. Il est réservé aux malades ou aux personnes contacts potentiellement contagieuses.
  • Les masques de protection respiratoire type FFP2 sont  réservés aux professionnels de santé (transport sanitaire, pompiers, médecins libéraux, infirmiers…) qui réalisent des gestes à risque qui peuvent les contaminer (examiner, intuber un malade…). 

Que faire si on pense avoir des symptômes ?

Les premiers symptômes d’une infection au coronavirus ressemblent à ceux de la grippe : fièvretouxdouleurs musculaires, fatigue... puis elle dégénère et se caractérise par des difficultés à respirer“La maladie démarre de façon bénigne et puis vers le 8e jour ou 10e jour, il y a un certain nombre de patients qui s’aggravent de façon conséquente, c’est un processus pas très habituelle en maladie infectieuse” remarque le Dr Catherine Leport, responsable de la mission Coreb lors d’une table ronde au Sénat le 26 février 2020. Il existe des formes asymptomatiques et bénignes, ce qui distingue ce nouveau coronavirus du virus du Sras (un autre coronavirus) qui ne se manifestait que par des formes sévères, et retarde le diagnostic.

En cas de signes d’infection respiratoire dans les 14 jours suivant le retour de Chine (Chine continentale, Hong Kong, Macao), de Singapour, de Corée du Sud, ou d’Italie :

  • Contacter le Samu Centre 15 en faisant état des symptômes et du séjour récent en Chine (Chine continentale, Hong Kong, Macao), de Singapour, de Corée du Sud, ou des régions de Lombardie et de Vénétie en Italie.
  • Évitez tout contact avec votre entourage et conservez votre masque.
  • Ne pas se rendre chez son médecin traitant ou aux urgences, pour éviter toute potentielle contamination.

Un virus qui se transmet bien plus par les mains que par la salive : lavez-vous les mains souvent !

Comment éviter la transmission ?

Comme il n’y a ni vaccin, ni médicament efficace contre le coronavirus, le meilleur moyen de s’en protéger est l’application de mesures d’hygiène. Si beaucoup se ruent sur l’achat de masques, il faut savoir qu”ils n’ont “aucun sens si on ne se lave pas les mains puisqu’en pratique on touche des surfaces contaminéesl’hygiène des mains est donc fondamentale” a martelé le Pr Jérôme Salomon.Il est recommandé de se laver les mains après avoir toussé, éternuéavant et après avoir préparé à manger, avant de manger, après être allé aux toilettes, après avoir manipulé des animaux… Autre réflexe à prendre quand on sort de la maison : emmener du gel antibactérien avec soi pour désinfecter les mains en l’absence d’eau et de savon. 

Plus de conseils pour se protéger du coronavirus

En savoir plus sur les dangers du coronavirus

Nombre de cas et de morts du coronavirus dans le monde

Le directeur général de l’OMS a annoncé le 28 février que le risque de propagation mondiale du virus était “très élevé“.

PAYSNOMBRE DE MORTS
Chine2 912
Hong Kong2
Iran54
Corée du Sud26
Italie34
France2
Japon 6
Japon – Bateau Diamond Princess6
Philippines1
US2
Taiwan1
Thailande1
Australie 1
TOTAL3048
PAYSCAS CONFIRMES DE CORONAVIRUS
Chine80 026
Corée du Sud4212
Italie1694
Japon256
Iran978
Singapour106
Hong-Kong98
Etats-Unis86
France130
Allemagne130
Koweït45
Thaïlande43
Taiwan41
Bahreïn47
Espagne84
Australie29
Malaisie29
Royaume-Uni36
Emirats Arabes Unis21
Vietnam16
Canada24
Suède14
Macao10
Suisse27
Irak19
Israël10
Norvège19
Equateur 6
Oman6
Autriche14
Croatie7
Liban10
Grèce7
Inde3
Philippines3
Finlande6
Roumanie3
Pays-Bas10
Russie2
Pakistan4
Mexique5
Afghanistan1
Népal1
Lituanie1
Cambodge1
Belgique1
Irlande du Nord1
Nigéria1
San Marino8
Algérie1
République tchèque3
Géorgie3
Islande3
Danemark4
Macédoine du Nord1
Brésil2
République dominicaine1
Luxembourg1
Monaco1
Nouvelle-Zélande1
Estonie1
Egypte2
Azerbaïdjan3
Indonésie2
Biélorussie1
Qatar3
Arménie1
Sri Lanka1
Autres705
TOTAL89074

Carte en temps réel de l’évolution de l’épidémie

Une carte interactive montrant l’évolution de l’épidémie de coronavirus dans le monde en temps réel a été mise au point par l’éditeur de cartographie en ligne HERE Technologies. Basée sur des données du Center for Systems Science and Engineering (CSSE) de l’Université Johns Hopkins et de DXY, cette carte permet de suivre la progression du nombre de personnes infectées rapportées par les agences gouvernementales, ainsi que le nombre de décès.

En Chine : les nouveaux cas diminuent

Apparu en Chine en décembre 2019, le coronavirus y a fait de nombreuses victimes. Sur les 85 000 malades recensés dans le monde, 96% sont concentrés en Chine. Cependant depuis le 26 février, le nombre de nouveaux cas progresse davantage hors de Chine que dans ce pays. 31 régions de Chine sont touchées par l’épidémie.

carte cas confirmé de coronavirus dans le monde
Carte des cas confirmés de coronavirus dans le monde au 28 février 2020. © Esri, FAO, NOAA

Dans le pays, le virus est traité comme une maladie infectieuse de grade A indiquait la Commission nationale de la santé(seules la peste bubonique et le choléra sont classées comme maladies infectieuses de grade A en Chine) ce qui nécessite les mesures de prévention et de contrôle les plus strictes, y compris la mise en quarantaine obligatoire des patients et l’observation médicale pour ceux qui ont été en contact étroit avec des patients. 

  • Le 6 février, le Dr Li Wenliang qui travaillait dans un hôpital de Wuhan et a lancé l’alerte sur la dangerosité du virus auprès de ses collègues le 30 décembre 2019 est décédé à cause du coronavirus. Âgé de 34 ans, cet ophtalmologiste avait été diagnostiqué positif au virus le 30 janvier.

La chloroquine, selon un essai in vitro, pourrait avoir un effet antiviral contre le coronavirus SARS-Cov-2 (anciennement 2019-nCoV) responsable du COVID-19. Simultanément, une autre étude a été réalisée sur une centaine de patients dans une dizaine d’hôpitaux en Chine. La chloroquine semble montrer une certaine efficacité mais on ne sait pas si le coronavirus pourrait développer des résistances à la chloroquine, et l’on ne connaît pas non plus les dosages à utiliser. Les effets secondaires en limitent l’usage, bien que cela soit un traitement potentiel pour les personnes ayant des complications graves. La chloroquine n’est disponible que sur ordonnance.

Une étude sur la chloroquine menée par les professeurs Jianjun Gao, Zhenxue Tian et Xu Yang de l’université de Qingdao et de l’hôpital de Qingdao a été publiée dans la revue BioScience Trends. D’autres études sur la chloroquine ont aussi été faites.

➥➥➥Vous pouvez vous en procurer pour vous protéger contre d’éventuelle attaques :➥➥➥

►►►http://bit.ly/3alWYyQ

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.