Coronavirus en Bretagne : L’espérance de vie a diminué partout en 2020, sauf dans la région

Retour à Blog

Coronavirus en Bretagne : L’espérance de vie a diminué partout en 2020, sauf dans la région

Comparativement aux autres régions, la Bretagne n’a pas connu une forte hausse des décès l’an dernier

Les chiffres de l’Insee sont formels. La Bretagne a bel et bien été épargnée par la crise sanitaire l’an dernier. Dans sa dernière étude qui vient d’être publiée, l’institut relève ainsi que l’épidémie de coronavirus n’a pas fait diminuer l’espérance de vie dans la région. En 2020, elle s’est stabilisée à 85,4 ans pour les femmes et à 78,8 ans pour les hommes alors que dans le même temps elle a reculé de 0,3 an pour les femmes et 0,6 an pour les hommes au niveau national. «  La Bretagne est la seule région de France métropolitaine où l’espérance de vie ne diminue pas », souligne l’Insee, évoquant des taux de mortalité par âge en 2020 très proches de ceux observés en 2019.

L’an dernier, 35.700 personnes domiciliées en Bretagne sont décédées, soit 500 de plus qu’en 2019. Cette augmentation de 1,3 % du nombre de décès a été nettement plus faible dans la région par rapport au reste de la France où la hausse s’élève à 9,3 %. En Île-de-France, l’augmentation du nombre de décès avoisine même les 20 %.

Le nombre de naissances baisse encore mais moins qu’ailleurs

L’Insee note toutefois que « bien que les conséquences de l’épidémie de Covid-19 aient été limitées en Bretagne sur l’ensemble de l’année, un impact important sur la saisonnalité des décès a pu être mesuré ». Début 2020, la mortalité s’est ainsi avérée plus faible qu’en 2019, en raison notamment de l’épisode de grippe plus court et moins intense. Une hausse de 5,4 % des décès a ensuite été enregistrée en Bretagne en mars-avril, en particulier dans les départements du Morbihan (+6,9 %) et d’Ille-et-Vilaine (+6,3 %). Entre mai et août, la mortalité a diminué par rapport à 2019 sauf dans le Finistère avant un surcroît de mortalité de 3,8 % observé en fin d’année.

Si les décès sont en légère hausse en Bretagne, les naissances ont encore baissé dans la région avec 31.000 enfants qui sont nés dans la région l’an dernier, soit 400 de moins qu’en 2019. Mais « ce repli de 1,2 % est toutefois moins prononcé qu’en France métropolitaine » où il est de -2,3 %, souligne enfin l’Insee.

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Connexion avec



Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour à Blog