Chine: face à Omicron, Shanghai s’enfonce dans la stratégie du «zéro Covid»

Mise à rude épreuve par le variant Omicron, la stratégie chinoise du « zéro Covid » a de nouveau été défendue par Xi Jinping lors d’une cérémonie en l’honneur des athlètes des JO d’hiver ce vendredi 8 avril. Elle en a bien besoin : 21 000 nouveaux cas de contaminations ont été rapportés à Shanghai. Sous cloche depuis plus d’une semaine, la capitale économique chinoise est confrontée aux pénuries alimentaires.

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

C’est une nouvelle journée difficile pour les censeurs chinois engagés dans une course sans fin pour effacer les commentaires des mécontents des restrictions sanitaires à Shanghai.

Ce vendredi, un logo « Help » sur fond noir, associé aux caractères 求救 (Qiújiù, « SOS » en mandarin), a envahi les moments sur le réseau Weibo comme une traînée de poudre.

« Grands blancs » en patins à roulettes

Le SOS étant dans le titre d’un article posté jeudi soir et désormais inaccessible, dont l’auteur sous le pseudo Stormzhang se définit comme un « ancien codeur devenu entrepreneur indépendant », et surtout comme un mort de faim après 22 jours de confinement. Les vivres arrivent toujours au compte-gouttes, dit-il, en raison notamment des difficultés à se faire livrer.

Pour contrer cette vague de critiques, les médias d’État inondent les réseaux d’images de « grands blancs », ces agents ravitailleurs en combinaison blanche de protection, parfois en patins à roulettes sur fond de musique guillerette, qui se démènent pour apporter des vivres aux 25 millions de confinés.

130 000 lits pour les positifs

Vite, vite, car quand les ventres grondent, la colère monte. 38 000 travailleurs médicaux ont été envoyés en renforts cette semaine. Des nouveaux centres de quarantaine collective ont vu le jour.

Les autorités parlent désormais d’une capacité de 130 000 lits pour isoler les testés positifs, dans leur majorité des cas asymptomatiques. Avec un engagement total du gouvernement central, car pour la première fois depuis le début de la pandémie, le « zéro Covid » qui, jusqu’à présent, était parvenu à étouffer les nouveaux foyers en un peu plus d’un mois, risque cette fois de perdre la bataille.

D’autant que le verrouillage entrave aussi l’activité. Le plus grand port à conteneurs du monde manque de chauffeurs et de dockers pour faciliter l’arrivée et la sortie des marchandises. Des centaines de milliers de commerces et d’entreprises sont à l’arrêt. 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.