Cancer de la prostate : attention à ces symptômes

Cancer de la prostate : attention à ces symptômes

Au cours de sa vie, un Canadien sur neuf apprendra qu’il a le cancer de la prostate, ce qui en fait le cancer le plus répandu chez les hommes.

En plus de suivre les recommandations de votre médecin quant au dépistage de ce cancer, prêtez une attention particulière aux symptômes évoqués dans cet article.

Dans tous les cas, consultez un professionnel de la santé si votre état de santé vous inquiète.

Envie fréquente d’uriner

Aller aux toilettes une ou deux fois par nuit n’est pas inquiétant en soi. Il en est autrement si vous vous levez toutes les 30 minutes…

Si vous souffrez du cancer de la prostate, il est possible qu’une tumeur cancéreuse irrite votre vessie ou votre urètre, ce qui a comme effet d’augmenter le nombre de mictions quotidiennes, surtout pendant la nuit.

Incontinence urinaire

Votre vessie vous joue de mauvais tours ? Il s’agit peut-être du cancer de la prostate.

En effet, le cancer de la prostate est l’une des causes les plus courantes d’incontinence urinaire chez l’homme. En endommageant les muscles et les nerfs situés près de la région pelvienne, cette affection cause des pertes irrépressibles et involontaires d’urine.

Un faible flux urinaire

Dans les cas avancés de cancer de la prostate, la tumeur devient si volumineuse qu’elle comprime l’urètre, provoquant une diminution du flux urinaire.

Ce symptôme peut aussi être causé par l’hyperplasie prostatique bénigne (HPB), une affection moins grave provoquant un grossissement de la prostate.

Une vessie qui ne se vide pas complètement

Chaque fois que vous allez uriner, vous avez l’impression que votre vessie ne se vide pas complètement ? Vous devrez peut-être consulter votre médecin, car il s’agit de l’un des symptômes les plus courants du cancer de la prostate.

En effet, la compression partielle de l’urètre par une tumeur empêche la vessie de se vider complètement, un peu comme un boyau d’arrosage sur lequel on aurait marché.

Un flux urinaire qui s’interrompt

Certaines personnes atteintes du cancer de la prostate remarquent que leur flux urinaire a tendance à s’interrompre lorsqu’ils urinent. Ce problème d’évacuation est causé par la compression de l’urètre par une tumeur cancéreuse.

Toutefois, le responsable est souvent une affection moins grave, comme l’hyperplasie bénigne de la prostate.

Du sang dans les urines

Si vous voyez du sang dans vos urines, vous devriez consulter rapidement un médecin. Il peut s’agir d’un signe d’une infection urinaire, mais aussi d’une affection plus grave.

Par exemple, dans les cas de cancer de la prostate, le sang apparaît après que les reins, les uretères, l’urètre ou la vessie aient été comprimés par une tumeur cancéreuse.

Une dysfonction érectile

Il existe une foule de causes derrière la dysfonction érectile, et on ne pense pas toujours au cancer de la prostate. Pourtant, selon une étude de 2017, les hommes souffrant de ce problème de santé ont 1,27 fois plus de risque d’être atteints du cancer de la prostate que la moyenne.

Du sang dans le sperme

La présence de sang dans le sperme n’est pas toujours le signe d’une maladie. Toutefois, si vous voyez fréquemment du sang dans votre sperme, consultez votre médecin pour vous assurer que vous ne souffrez pas de cancer.

Selon des études rapportées par la Mayo Clinic, 4 à 6 % des hommes qui ont eu du sang dans leur sperme ont reçu un diagnostic de cancer de la prostate. La plupart des participants à ces études avaient plus de 40 ans.

Douleur au dos

Il est normal d’avoir mal au dos après avoir mal forcé. Il en est autrement si les douleurs au dos n’ont pas de causes apparentes.

Dans une étude de 2013, des chercheurs ont suivi pendant dix ans des hommes se plaignant de douleur au dos. À la fin de l’étude, la moitié des participants avaient fini par développer le cancer de la prostate.

Douleur aux hanches

À un stade avancé, le cancer de la prostate se répand parfois à d’autres parties du corps, comme les os des hanches. Les hommes chez qui cela se produit ont tendance à ressentir une douleur inexpliquée dans cette partie du corps.

Une perte de poids inexpliquée

Vous avez perdu du poids dernièrement et vous ignorez pourquoi ? Peut-être devriez-vous prendre rendez-vous avec votre médecin. Selon une méta-analyse de 2018, il existe un lien entre la perte de poids et une dizaine de cancers, dont le cancer de la prostate.

Une perte d’appétit

La perte d’appétit est un symptôme fréquemment associé au cancer, notamment au cancer de la prostate. Les personnes qui en souffrent ont de la difficulté à avaler les aliments ou ressentent tout simplement du dégoût pour certains plats.

Éjaculations douloureuses

Parfois, une prostatite, une inflammation douloureuse de la prostate, rend les éjaculations douloureuses. Elles se caractérisent par des sensations de brûlure dans la zone du périnée et l’urètre au moment d’éjaculer ou juste après.

Plus rarement, le vrai coupable est le cancer de la prostate. Dans ce cas, le cancer est rendu à un stade avancé, car la tumeur est suffisamment grosse pour exercer une pression sur l’urètre.

Fatigue

Environ 74 % des hommes atteints du cancer de la prostate souffrent de fatigue à un moment ou à un autre. Ils manquent d’énergie, même après avoir passé une bonne nuit de sommeil. Certains sont même tellement épuisés qu’ils ont de la difficulté à accomplir leurs tâches quotidiennes.

Selon une théorie, la fatigue serait causée par des changements au niveau cellulaire qui empêcheraient le corps d’utiliser correctement l’énergie.

Des œdèmes aux pieds

À un stade avancé, des métastases peuvent se former sur les ganglions lombo-aortiques ou iliaques. Lorsque cela se produit, des veines peuvent se comprimer et faire naître un œdème aux pieds ou aux chevilles.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.