Anti-âge : voici la seule chose qu’il faudrait faire le soir avant de dormir pour éviter les rides

Anti-âge : voici la seule chose qu’il faudrait faire le soir avant de dormir pour éviter les rides

Et si l’on avait trouvé la solution pour limiter les rides ? Cette astuce naturelle agit autant sur le vieillissement cutané que le sommeil. De quoi passer une bonne nuit en réduisant l’apparition des rides.

Lorsqu’il est question d’anti-âge, force est de constater que le domaine est large et varié. Les soins sont innombrables, les marques diverses et les solutions sont multiples. Tâches pigmentaires, rides et ridules, relâchement cutané… A chaque problème sa solution. Mais nous ne sommes pas toutes logées à la même enseigne dans ce domaine. Le vieillissement cutané tient à plusieurs facteurs : mode de vie, gènes, soins apportés, tics et manies faciales… Une fois le processus enclenché, on ne peut l’arrêter, mais on peut en tout cas agir pour qu’il se déroule dans les meilleures conditions. Les méthodes naturelles sont en vogue, il faut dire qu’il existe bon nombre de massage anti-âge qui font leur preuve, tout comme l’utilisation du froid.

C’est en tout cas ce préconise Pati Dubroff, make up artist de Margot Robbie ou encore Jessica Biel. Au cours d’une story Instagram, la pro dévoile sa routine beauté nocturne qui met en lumière une habitude à laquelle elle ne déroge jamais : le « facial ice plunge », que l’on pourrait traduire par le bain de glace facial. Pour se faire, l’experte préconise de remplir un lavabo d’eau et d’ajouter des glaçons. A la clé ? Des effets non seulement sur la peau que l’esprit.

Un soin anti-âge naturel et glacé

Pati Dubroff vante les bienfaits de cette pratique beauté par le froid dont les effets sont immédiatement visibles sur la peau. Cela relaxe le visage, resserre les pores et réduit les inflammations. Les traits sont délassés, moins crispés, sans compter que l’épiderme en ressort plus ou moins figé avec des rides moins visibles. Les bienfaits du froid ont également une incidence sur la qualité de son sommeil : « Cela m’aide à m’endormir plus facilement et à avoir un sommeil plus profond. Cela me calme ». Et pour le comprendre, elle explique que cette pratique soutient le nerf vague. Ce dernier est un nerf crânien « dont le territoire est le plus étendu » qui a pour faculté de communiquer des impulsions nerveuses au corps. De quoi agir sur l’anxiété si l’on agit dessus.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.